Bulletin de Quartier Capitale : Journée internationale des femmes à Ottawa

Nous avons été profondément choqués et attristés d’apprendre ce qui s’est passé à Barrhaven cette semaine. Nous pleurons les vies perdues; nos pensées vont aux personnes touchées par cette tragédie.

Si une personne que vous connaissez ou vous-même avez besoin de soutien, Santé publique Ottawa vous propose une liste de ressources pour vous aider : SantePubliqueOttawa.ca/evenementstressant.

Journée internationale des femmes

Mercredi, j’ai eu l’honneur de me joindre à mes collègues conseillers pour appuyer une motion proposée par les conseillères Ariel Troster et Theresa Kavanagh afin de déclarer officiellement le 8 mars 2024 la Journée internationale des femmes à Ottawa. La Journée internationale des femmes est célébrée partout dans le monde. Cette journée est une occasion de reconnaître la contribution culturelle, politique et économique des femmes et de militer pour l’inclusion, l’égalité et le respect pour les femmes.

La Journée internationale des femmes est née au début du XXe siècle, dans la foulée des activités des mouvements ouvriers d’Amérique du Nord et d’Europe, et reflète un appel grandissant pour la participation à parts égales des femmes à la société. La première Journée internationale des femmes a été célébrée le 19 mars 1911 en Autriche, au Danemark, en Allemagne et en Suisse. Ce jour-là, plus d’un million de femmes et d’hommes ont exprimé leur appui en participant à des événements publics. Dans les années qui ont suivi, d’autres pays ont commencé à observer et à célébrer cette journée. Les Nations Unies ont proclamé 1975 l’Année internationale de la femme et ont commencé à célébrer la Journée internationale des femmes le 8 mars.

Ce matin, la conseillère Jessica Bradley a animé un déjeuner de la Journée internationale des femmes. Ma mère et moi y avons assisté, de même que les conseillers Sean Devine et Riley Brockington.

Le parc Brantwood aura ses bacs à trois compartiments pour le réacheminement des déchets

Depuis 2017, la Direction générale des loisirs, de la culture et des installations (DGLCI)mène un programme pilote de recyclage – qui s’appelle maintenant le programme pilote de réacheminement des déchets – afin d’établir la meilleure façon de mettre en place un programme exhaustif de recyclage dans les parcs de la Ville. Le programme comprend la mise en place de panneaux et de poubelles à trois compartiments conçues pour réduire la contamination entre les matières et faciliter la collecte. L’annexe 1 présente un historique complet du programme pilote.

Dans le cadre du processus budgétaire de 2024, le Conseil a approuvé l’élargissement du programme pilote de réacheminement des déchets dans les parcs. Nous sommes heureux d’annoncer que le parc Brantwood est englobé dans cet élargissement et sera donc doté de bacs à trois compartiments à compter de cette année.

Nous aimerions que davantage de parcs en bénéficient éventuellement.

Virtuel de tri des déchets, appelé « Triez et gagnez »

La Ville d’Ottawa a lancé un concours virtuel de tri des déchets, appelé « Triez et gagnez », qui vise à promouvoir l’élimination adéquate de vos déchets et notre Navigateur de déchets. Tous les résidents qui relèveront le défi du tri des déchets seront inscrits à un tirage au sort pour gagner un laissez-passer du Bluesfest valide pour toute la durée du festival! L’utilisation des bacs bleu, noir et vert reste un moyen simple pour les résidents de réduire leurs déchets, et notre concours virtuel est une façon amusante d’améliorer leurs habiletés relatives au tri! 

Participez au concours virtuel du tri des déchets sur Ottawa.ca/triezetgagnez! Que la chance soit avec vous et que vos déchets soient réacheminés et réduits! 

Championnat national féminin 2024 de la lcbfr

Le Championnat national féminin de la Ligue canadienne de basketball en fauteuil roulant (LCBFR) rassemble des femmes et des filles de tout le pays qui se disputent le titre national, célèbrent les femmes dirigeantes et nouent des liens avec une communauté sportive inclusive et solidaire. Le Championnat national féminin 2024 de la LCBFR aura lieu du 22 au 24 mars 2024, au collège La Cité, à Ottawa. Joignez-nous pour célébrer la nature inclusive du basketball en fauteuil roulant, en accueillant des athlètes de toutes capacités pour montrer leur talent et leur passion pour le jeu. Depuis sa création en 1990, Basketball en fauteuil roulant Canada s’est fait le champion de cet événement, laissant un héritage durable sur le terrain et en dehors, inspirant les athlètes paralympiques d’aujourd’hui, de demain et d’hier.

Format du tournoi :

  • Championnat national 5 c. 5 : Ouvert aux équipes de clubs et provinciales (22-24 mars)
  • Compétition récréative 3 c. 3 : Ouverte aux joueurs individuels et aux équipes (23-24 mars)
  • Stage de développement : Ouvert à toutes les participantes et aux entraîneurs. (22 mars)

Pour plus d'informations, consulter wheelchairbasketball.ca.

Avis de fermeture de route – Rue Bank en direction sud

La rue Bank, entre l'avenue Glen et l'avenue Cameron, est sur le point de subir le remplacement des conduites d'eau principales et des égouts. Pour bien réaliser ces travaux, la Rue Bank en direction sud entre l'avenue Glen et l'avenue Cameron devra être fermée. La fermeture de la route devrait avoir lieu du vendredi 22 mars à 18h00 au lundi 25 mars à 6h00.

Pendant la fermeture, la circulation sur la rue Bank sera réduite à une seule voie en direction nord, soit celle la plus à l’est, à côté du trottoir du côté est. Les véhicules de tourisme en direction sud seront dirigés vers l’avenue Sunnyside, l’avenue Bronson et la promenade Riverside, tandis que les camions seront déviés vers la rue Catherine, l’avenue Bronson et la promenade Riverside; cependant, les véhicules d’OC Transpo circulant en direction sud pourront traverser la zone de travaux, puisqu’un policier rémunéré assurera la signalisation aux intersections des avenues Sunnyside et Cameron. De plus, comme pour les travaux précédents, des panneaux « Travaux – Arrêt interdit – Zone de remorquage » seront installés sur la rue Bank, entre l’avenue Glen et le sud de l’avenue Ossington, avant les travaux, et enlevés par les services municipaux peu de temps après l’achèvement des travaux.

Annulation : Consultations publiques sur le 100, avenue Riverdale

Ces consultations publiques sont annulées, car on ne s’attend plus à recevoir de demande d’aménagement.

Promenades pour tous aimerait connaître vos idées pour la promenade Kichi Zībī Mīkan

Promenades pour tous vous invite à participer à une discussion communautaire en ligne sur l’avenir de la promenade Kichi Zībī Mīkan; elle aura lieu sur Zoom, le lundi 18 mars, à 19 h 30.

Une discussion assurément stimulante suivra les courtes présentations par le Dr Robert Zarr (les liens entre les activités en plein air et notre bien-être); Dave Adams (la naissance de sentiers urbains et leur gérance); Sherry Wu (Bibliothèque d’équipement de plein air d’Ottawa); et la Commission de la capitale nationale (responsable des sentiers).

Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur Zoom : KZMtalk.eventbrite.ca

Le dimanche 17 mars, les personnes souhaitant participer à une promenade urbaine guidée par Siobhan Kirkland, membre de la communauté, se réuniront aux rapides Remic, à 14 h, pour une promenade de 2 heures dans le sentier longeant la rivière. Il n’est pas nécessaire de s’inscrire.

Grand ménage de la capitale campagne du printemps de 2024

La saison printanière tant attendue approche à grands pas et la période d’inscription à la campagne printanière du Grand ménage de la capitale commencera le 15 mars, les projets de nettoyage se déroulant entre le 15 avril et le 31 mai.

Le Grand ménage de la capitale est un nettoyage à l’échelle de la Ville qui a lieu chaque année au printemps et à l’automne et qui rassemble les résidents d’Ottawa en tant que communauté pour aider à éliminer les déchets de nos espaces publics. Le Grand ménage de la capitale est une occasion passionnante pour les résidents de montrer leur fierté civique et de contribuer à la préservation de la beauté de la ville.

Renseignements sur l’inscription au Grand ménage de la capitale

Les participants peuvent inscrire leurs projets de nettoyage en utilisant le formulaire en ligne disponible à ottawa.ca/menage. Nouvelle fonctionnalité : le formulaire d’inscription permet d’afficher une carte interactive avec des épingles qui indiquent le lieu, la date et l’heure de tous les projets de nettoyage enregistrés. Les participants ont le choix de nettoyer différents espaces publics, dont les espaces verts et les parcs communautaires, les bords de routes, les berges, ou même les abords des arrêts d’autobus. Des trousses de nettoyage, comprenant des sacs à ordures et des gants, seront mises à la disposition des personnes inscrites qui pourront les récupérer dans l’une des dix installations municipales réparties dans la ville.

Les dates clés de la campagne du printemps

15 mars : Ouverture de l’inscription
15 avril au 31 mai : Campagne printanière du Grand ménage de la capitale
22 avril : Jour de la Terre 2024
3 mai : Fin de la période d’inscription
15 juin : Date d’échéance pour déposer en ligne les rapports sur les travaux de nettoyage

Votre quartier Capitale

Photo par Susan Cartwright

Si vous souhaitez partager une photo, veuillez l’envoyer à [email protected] en indiquant en objet « Votre quartier Capitale ». Veuillez nous indiquer votre nom aux fins d’attribution ou nous préciser si vous voulez garder l’anonymat.

Examen du régime de permis des exploitants de chasse-neige

Le saviez-vous? Les exploitants de chasse-neige à Ottawa doivent obtenir un permis d’entreprise annuel.

Les exploitants de chasse-neige doivent obtenir un permis de la Ville d’Ottawa conformément au (Liens externes)Règlement sur les permis (Règlement no 2002-189, annexe 4). Sont considérées comme des exploitants de chasse-neige les entreprises qui fournissent des services de déneigement et d’enlèvement de la neige à des propriétaires privés au moyen de chasse-neige. Le Conseil municipal a demandé au personnel de la Ville de procéder à un examen de la réglementation actuelle visant les exploitants de chasse-neige, et de présenter son rapport et ses recommandations à l’automne 2024.

Pourquoi la Ville procède-t-elle à un examen de la réglementation visant les exploitants de chasse-neige?

La Ville examine périodiquement les règlements lorsque de nouveaux enjeux émergent, pour s’assurer que chaque règlement demeure adapté aux besoins de la population. Le Conseil a ainsi demandé au personnel de la Ville d’examiner la réglementation visant les exploitants de chasse-neige, en tenant compte des éléments suivants :

  • Le bruit et les nuisances;
  • Le déversement illégal de neige sur des terrains privés et publics;
  • L’éventuelle autorisation permanente des balises d’entrée métalliques.

Pour en savoir plus sur le Cadre d’examen des règlements municipaux et les règlements en cours de révision, consulter la page du site de la Ville intitulée projets d’examens de règlements municipaux.

Comment puis-je participer?

Si vous êtes membre du public, vous pouvez remplir le sondage en ligne et vous inscrire à Participons Ottawa pour rester au courant.

Je suis exploitant de chasse-neige, et je veux donner mon avis.

Si vous êtes exploitant de chasse-neige, vous pouvez écrire à l’adresse [email protected] pour recevoir des renseignements supplémentaires sur les activités de consultation pour l’industrie et vous tenir à jour.

Qui est considéré comme un exploitant de chasse-neige selon le Règlement sur les permis?

Le Règlement sur les permis de la Ville vise plusieurs types d’entreprises à Ottawa, dont les entreprises de déneigement. Sont considérées comme des exploitants de chasse-neige celles qui font du déneigement et enlèvent la neige sur des propriétés privées. Les agriculteurs qui font du déneigement dans leur communauté et les personnes qui n’utilisent qu’une pelle ou une souffleuse poussée manuellement n’ont pas besoin de permis. Pour en savoir plus sur les règles visant les exploitants de chasse-neige, consulter l’annexe 4 du Règlement sur les permis.

Je souhaite engager un exploitant de chasse-neige; comment savoir si l’entreprise a un permis?

Si vous voulez faire affaire avec un exploitant de chasse-neige, demandez-lui de vous montrer une preuve du permis accordé par la Ville avant de signer un contrat. Vous pouvez aussi vérifier s’il détient un permis en consultant la liste des exploitants de chasse-neige autorisés.

N'oubliez pas de vérifier s’il y a une plaque orange sur la lunette arrière du véhicule de déneigement : l’exploitant doit aussi enregistrer chaque véhicule utilisé pour la saison.

Il est possible de signaler les exploitants de chasse-neige sans permis en communiquant avec le 3-1-1, en ligne ou par téléphone.

Série de conférences sur l’avenir de la santé et du bien être, le 15 mars 2024

Au nom de Santé publique Ottawa, en partenariat avec le Collège Algonquin, nous vous invitons, vous et les membres de votre réseau, à une discussion en groupe animée, qui aura lieu le vendredi 15 mars 2024, dans le cadre de la série de conférences sur l’avenir de la santé et du bien‑être.

Un groupe multidisciplinaire d’experts, animé par Claude Brulé, président du Collège Algonquin, discutera de l’importance de la petite enfance et du bien‑être des familles à la suite de la pandémie de COVID‑19.

Le développement positif du nourrisson et du jeune enfant est un facteur clé de la santé et du bien‑être tout au long de la vie. De nombreuses familles subissent encore les contrecoups de la pandémie de COVID‑19, notamment des retards dans le développement des enfants et une augmentation des cas de dépression, d’anxiété et de stress chez les parents. Par le biais de l’éducation préventive et des services communautaires, le développement du jeune enfant revêt une importance cruciale pour la santé des parents et des enfants. Les investissements dans le bien‑être des enfants contribuent à la santé et à la prospérité globales de notre société et peuvent s’avérer très profitables.

Cet événement se déroulera en mode hybride pour plus de commodité. Si vous souhaitez y assister en personne, nous nous réunirons à la salle Nawapon (C100) du Collège Algonquin, sur le campus d'Ottawa. Les portes ouvriront à 7 h 30 pour permettre aux participants de réseauter et un déjeuner léger sera offert. La discussion aura lieu de 8 h à 9 h. Veuillez cliquer ici pour confirmer votre présence.

Les experts présents sont les suivants :

  • Dre Robin C. Williams, Société canadienne de pédiatrie, Groupe de travail de la petite enfance, ancienne médecin‑hygiéniste de la région de Niagara, en Ontario. La Dre Williams est pédiatre et médecin de santé publique à la retraite. Elle jouit d’une grande notoriété locale, nationale et internationale pour ses contributions dans le domaine de la santé et du bien‑être des enfants. La Dre Williams est l’actuelle présidente du Groupe de travail de la petite enfance de la Société canadienne de pédiatrie et du comité consultatif médical de la Fondation canadienne pour l’alphabétisation des enfants.
  • Josephine B. Etowa, professeure à l’École des sciences infirmières de la Faculté des sciences de la santé de l’Université d’Ottawa. Mme Etowa est professeure à l’École des sciences infirmières de la Faculté des sciences de la santé de l’Université d'Ottawa. Le programme de recherche de Mme Etowa porte sur l’iniquité en matière de santé et de soins de santé, ainsi que sur la santé maternelle et néonatale. Son travail à titre de chercheuse principale du COVID‑19 ACB Provider Project (projet sur les fournisseurs de soins de santé liés à la COVID‑19 aux communautés africaines, caribéennes et noires) a démontré les effets disproportionnés de la COVID‑19 sur les communautés africaines, caribéennes et noires, ainsi que les conséquences imprévues des pratiques actuelles en matière de soins de santé sur ces communautés.
  • Dre Nicole Racine, professeure adjointe à l’École de psychologie de l’Université d’Ottawa. La Dre Racine est professeure adjointe à l’École de psychologie de l’Université d'Ottawa. Elle est titulaire de la Chaire en santé mentale des enfants et des adolescents à l’Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario. Son programme de recherche porte sur l’impact de l’adversité dans la petite enfance sur la santé mentale et le bien‑être, sur les processus de risque et de résilience et sur les stratégies de prévention et d’intervention qui permettent de briser les cycles de risque d’une génération à l’autre.

Veuillez cliquer ici pour confirmer votre présence.

Le Programme de financement d’événements civiques est maintenant ouvert aux demandes

Le financement d’événements civiques de Financement communautaire est maintenant ouvert aux demandes.

Le financement d’événements civiques peut servir à organiser des événements familiaux dans les quartiers d’Ottawa qui : 

  • favorisent les rencontres entre voisins dans leurs quartiers ;
  • offrent de multiples activités et divertissements aux familles d’un quartier prioritaire ou de populations prioritaires ;
  • favorisent le bien-être communautaire en accueillant tous les membres de la communauté ou les populations prioritaires ; et
  • favorisent l’équité et l’inclusion.

Le financement des événements civiques donne la priorité aux événements qui s'adressent aux populations prioritaires spécifiées dans le Cadre stratégique sur le financement - Énoncés de politique, notamment les francophones, les immigrants, les autochtones, les membres de la communauté 2SLGBTQ+, les personnes âgées, les personnes vivant dans la pauvreté, les personnes handicapées, les personnes racialisées, les résidents ruraux, les femmes et les jeunes.  Les quartiers prioritaires, sont ceux qui sont définis par l'indice d'équité des quartiers. 

Pour obtenir de plus amples renseignements et pour soumettre une demande, veuillez consulter le site Ottawa.ca.

  • Date limite de dépôt de demandes : Le jeudi 28 mars 2024, à 17 h.
  • Financement total : 50 000 $ 
  • Financement maximal par organisme : 3 000 $
  • Annonce des résultats aux demandeurs : Le jeudi 18 avril 2024.

Toutes les demandes seront évaluées par un comité d’allocation du financement. La décision d’octroyer du financement dépend de l’évaluation finale du comité d’allocation.

Préparatifs printaniers – Mise à jour opérationnelle

Avec des records de hausse de température dans la capitale au cours des deux dernières semaines, la fonte des neiges, la pluie dans les prévisions et le passage à l’heure d’été, tout le monde a hâte au printemps. L’hiver n’est pas encore fini, et l’équipe des Services des routes et du stationnement travaille d’arrache-pied pour trouver un équilibre entre les opérations hivernales et les préparatifs pour les activités printanières d’entretien.

Le balayage des rues commence généralement dès que les températures le permettent, ce qui signifie que les températures doivent être constamment au-dessus du point de congélation pendant la journée et la nuit avant que les opérations puissent entièrement commencer. Lorsque la température descend en dessous de zéro, l’eau que nous utilisons sur la route peut se transformer en glace, créant des conditions dangereuses. Ces opérations constituent une partie essentielle du nettoyage du réseau de transport et l’équipe a commencé à préparer les équipements et à en faire l’essai, ainsi qu’à développer des plans opérationnels. Dès que la température demeurera de manière constante au-dessus de zéro, les équipes seront prêtes et les opérations pourront commencer. Ce n’est pas encore le moment, mais ça le sera bientôt! Restez à l’affût pour plus d’informations qui vous parviendront la semaine prochaine.

L’équipe doit aussi être prête pour un événement météorologique hivernal, on est en mars après tout, et il reste encore des possibilités de neige et de pluie verglaçante dans les prévisions. Il est important que nous gardions ça en tête tout en nous préparant pour l’entretien du printemps. Saviez-vous que les machines de trottoirs utilisées pour déneiger sont les mêmes que celles utilisées pour balayer le réseau de transport actif? Les lames sont remplacées par des accessoires de balayage et l’équipe doit trouver un équilibre délicat entre la préparation des opérations printanières et ce qui est effectivement nécessaire pour répondre à un événement hivernal. 

Cet hiver en a été un qu’Ottawa n’a jamais vu. Avec 108 centimètres de neige seulement jusqu’à présent, 117 millimètres de précipitations, 63 cycles de gel et dégel et des températures exceptionnellement douces pour la saison, l’équipe a été à même de travailler continuellement sur les nids-de-poule.

Les nids de poule se forment lorsque l'eau (de la pluie ou de la fonte de la neige et de la glace) s'infiltre dans les petites fissures ou les trous de la route. Lorsque les températures baissent, l'eau sous la route gèle et se dilate en poussant la route du dessus vers le haut, créant ainsi de plus grandes fissures. Lorsque la température dépasse zéro, l'eau s'évapore et laisse un espace ouvert sous la route. Le poids des voitures et des camions circulant sur ces points faibles brise l'asphalte, ce qui entraîne la formation de nids de poule. 

Les nids de poule sont comblés en nettoyant le trou des débris et de l'eau, puis en le remplissant d'asphalte et en le roulant ou en le martelant. À cette époque de l'année, certains nids-de-poule situés dans des zones à forte circulation peuvent devoir être rebouchés plus d'une fois. Cela se produit parce que l'eau retourne dans le trou, empêchant l'asphalte de former un lien adhésif avec la route.

En hiver, les conditions ne sont pas idéales pour la réparation des nids de poule. L'instabilité des conditions, notamment la présence de glace et d'eau dans les trous, ainsi que les températures froides et les cycles fréquents de gel et de dégel, empêchent le matériel d'adhérer aussi bien à la route, rendant la réparation temporaire. Les produits utilisés par le personnel pour réparer les nids de poule pendant les mois d'hiver sont le produit d’asphalte d’enrobé à froid et le mélange chaud.

L'asphalte d'enrobé à froid est un mélange d'asphalte qui peut être gardé pendant de longues périodes. Il peut être utilisé par toutes les températures, ne nécessite pas d'équipement spécial pour le compacter et peut être appliqué directement sur la route sans être chauffé.

Le mélange chaud d’asphalte peut être utilisé toute l'année et est produit à une température plus basse en utilisant différents adhésifs dans le mélange. Une fois que le matériel est chauffé, les adhésifs deviennent plus fins, ce qui améliore la maniabilité et l'écoulement. Le matériel peut être compacté manuellement à l'aide d'une barre damage ou façonné et compacté à l'aide d’un compacteur à plaque ou de rouleaux.

Parés pour la pluie Ottawa

Lancé en 2021, Parés pour la pluie Ottawa est un programme pilote visant à encourager et à aider les Ottaviens à prendre des mesures pour réduire les effets néfastes des précipitations et du ruissellement des eaux pluviales.

Bon nombre des secteurs urbains les plus anciens d’Ottawa ont été aménagés sans tenir compte de la gestion des répercussions du ruissellement sur les cours d’eau locaux. En effet, les bâtiments, rues et stationnements n’absorbent pas les eaux pluviales comme le font les zones naturelles. Ainsi, lorsque la pluie tombe sur ces surfaces, elle s’écoule rapidement dans les égouts pluviaux sous la forme de ruissellement d’eaux pluviales qui se déversent directement dans nos ruisseaux et nos rivières, absorbant des polluants en cours de route. Les problèmes suivants peuvent s’ensuivre :

  • Une mauvaise qualité de l’eau dans les ruisseaux et rivières;
  • Des risques accrus d’inondation et d’érosion;
  • La dégradation de l’habitat;
  • La fermeture de plages.

De même, une mauvaise gestion des eaux pluviales autour de votre maison peut endommager vos fondations et d’autres parties de votre propriété.

La Ville d’Ottawa a entrepris des études sur le réaménagement des infrastructures de collecte des eaux pluviales dans deux quartiers d’Ottawa et prévoit d’en réaliser d’autres. La réalisation de ces études sur le réaménagement, appelées Études de la modernisation des sous-bassins hydrographiques du ruisseau Pinecrest/Westboro et du secteur est, fait partie du Plan d’action de la rivière des Outaouais (PARO) approuvé par le Conseil municipal. En effet, ces zones constituent les secteurs de réaménagement prioritaires de Parés pour la pluie Ottawa. Le PARO cherche à réduire l’incidence des eaux pluviales sur la rivière des Outaouais et son bassin versant. Les deux plans illustrent le fait que les projets de gestion des eaux pluviales sur les propriétés résidentielles peuvent représenter une partie importante de la solution pour réduire les effets néfastes du ruissellement des eaux pluviales sur les cours d’eau locaux. Pour y parvenir, les résidents devront collectivement mettre en place des milliers de projets de gestion des eaux pluviales sur leurs propres propriétés.

Il s’agit notamment :

  • de détourner les tuyaux de descente des égouts pluviaux et de les rediriger vers des surfaces perméables;
  • d’installer des citernes pluviales pour capter et stocker les eaux pluviales;
  • d’installer des jardins de pluie et des puits d’infiltration pour favoriser l’absorption des eaux pluviales sur le site;
  • d’installer des revêtements de chaussée perméables afin de réduire les aménagements imperméables et d’encourager l’absorption des eaux pluviales sur place.

Pour en savoir plus sur Parés pour la pluie Ottawa et les projets qu’il soutient, visitez le site ottawa.ca/pluie.

La protection de la santé du bassin versant de la rivière des Outaouais nécessitera l’intervention de tous. Les projets, petits et grands, peuvent contribuer à l’amélioration de la santé de nos cours d’eau et à la réduction des effets néfastes du ruissellement des eaux pluviales.

Le projet pilote Parés pour la pluie Ottawa fait actuellement l’objet d’un examen visant la formulation de recommandations en vue de sa prolongation ou de sa pérennisation. Ainsi, l’examen cherche à déterminer :

  • comment faire connaître le projet Parés pour la pluie Ottawa à un plus grand nombre de personnes;
  • comment aider au mieux les résidents à entreprendre des projets de gestion des eaux pluviales par le biais de l’éducation et de remises;
  • quel type d’activités de mobilisation serait le plus bénéfique pour les résidents;
  • comment la Ville peut mieux travailler avec les entreprises d’aménagement paysager pour la mise en place de projets fructueux;
  • quels sont les secteurs qui bénéficieraient le plus d’une amélioration de la gestion des eaux pluviales résidentielles.

Articles récents

Soyez le premier à laisser un commentaire

Partager cette page

Passer à l'action

Racisme Anti-Noir
Événements
Galerie de Photos
Nous joindre

Restez connecté•e avec nous

Adresse courriel :
Téléphone : 6135802487